Mon parcours

Je suis née en février 1957 à Genève. J’ai passé mon enfance et mon adolescence en Haute-Savoie.
A 18 ans, j’ai quitté famille et système scolaire.  Je cherchais,  j’espérais « autre chose ». 
Dans les années 80, j’ai vécu plus de deux ans au Congo-Brazzaville, l’Afrique centrale m’a appris entre autres à apprécier la vie au quotidien.

Des formations

En 1986, de retour en France et jeune maman, je découvre le Shiatsu et le Toucher avec Nathalie Alvarez. Je me forme à l’Ecole du Toucher de Jean-Louis Abrassart. Cette riche aventure me nourrit pendant une dizaine d’années et je suis certifiée en Somatothérapie en 1996.

J’étudie aussi la botanique et l’herboristerie à l’Ecole des Plantes, pouvoir reconnaître, nommer ce qui nous entoure, bénéficier des vertus de la flore et des arbres, quel bonheur !

En 1998, je quitte le salariat. Je commence à accompagner des personnes en séances individuelles, à animer des groupes et à enseigner le Shiatsu et les pratiques corporelles. Je rencontre Edith Acédo qui m’enseigne la pratique des Polarités.

Puis suivront une formation en Stretch-Relax – méthode Gaël Heckli et une Formation en Shiatsu and Maternity Care – Well Mother – Méthode Suzanne Yates

Et des rencontres

En 2008, je rencontre Francine Desmarchelier, fondatrice de l’Avacs (Association vaincre le cancer solidairement) et crée les ateliers Détente et Vitalité. Je me forme en shiatsu à l’accompagnement en oncologie – Méthode Jérôme Capian.  Un projet de shiatsu pour les personnes en soin se concrétise dès 2011 à la Clinique St Faron et maintenant à la Maison des Patients.

J’anime également des formations pour les personnels soignants sur les thèmes du Toucher et massage et de la Relaxation ludique pour les enfants.

En 2018, je rencontre Danielle Guiter et Charlotte Quinette et une nouvelle aventure commence avec la coopérative Zen House, ateliers collectifs parents-enfants, formation co-animée de Relaxation Créative.
Des expériences collectives pour continuer à transmettre et à rendre accessible nos pratiques.
Je continue ma réflexion partagée autour du corps, de l’énergie et de l’accompagnement thérapeutique. Tout cela n’aurait pas été possible sans ma famille, mes familles.

Remerciements

Je remercie mes ancêtres montagnards valaisans et savoyards, et mes parents pour leurs qualités de persévérance et de simplicité.
Une pensée particulière pour ma mère Marie-Thérèse, qui a ouvert à ses trois enfants, les portes de la recherche personnelle et spirituelle. Par ses lectures, ses découvertes et questionnements que nous échangions lors de nos nombreuses discussions.

Mon père Pierre, réparait des voitures, et ce n’est somme toute, pas très différent de mon travail de rééquilibrage et de ré-harmonisation des corps, nos merveilleux véhicules terrestres.

Mon compagnon et mari, Charles m’a toujours laissé une vraie liberté dans mes choix, sans pression d’aucune sorte. Un énorme cadeau, tout mon respect et ma gratitude pour cela.
Nos enfants suivent leur chemin et nous enrichissent de leur créativité et recherches, un échange infini et si riche. Grâce à tous les trois, j’ai bénéficié de ces deux qualités essentielles, la liberté et le soutien.

 J’ai toujours eu la chance de rencontrer les bonnes personnes, les bons soignants, les bons formateurs et enseignants au bon moment. Je ne peux pas tous les nommer, mais qu’ils sachent que je pense toujours à eux tous avec joie et gratitude.